Que faire si vous ne pouvez pas payer vos factures d’énergie ?

Vous rencontrez des difficultés pour payer vos factures d’électricité  ? Voici les démarches à entreprendre auprès de votre fournisseur et les organismes à solliciter pour vous venir en aide.

 

Au moins 3,5 millions de ménages ont connu des difficultés pour payer leurs factures de gaz et d’électricité en France en 2019, d’après les derniers chiffres de l’Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE) publiés jeudi 14 janvier.

Un chiffre en léger recul par rapport à 2018 où 12,1 % des Français étaient en situation de précarité énergétique, contre 11,9 % en 2019. Cette baisse s’explique par les températures hivernales plutôt douces et l’amélioration sensible des performances d’une partie des logements et des équipements de chauffage. En corrigeant l’effet météo, la proportion s’élèverait à 12,5 % des ménages.

Mais les experts de l’ONPE estiment que la précarité énergétique devrait s’aggraver dans les années à venir en raison de la hausse du prix des énergies et de la diminution des aides financières. Ils s’inquiètent également de l’augmentation du nombre de ménages ayant souffert du froid au cours de l’hiver dernier, en particulier chez les plus 18-34 ans : 66 % d’entre eux ont restreint leur chauffage et 32 % ont déclaré rencontrer des difficultés de paiement.

Bon à savoir

Pour mesurer la précarité énergétique, l’ONPE, créé en 2011 dans le cadre de la loi Grenelle 2 de l’Environnement, s’appuie sur deux indicateurs :

  • le taux d’effort énergétique, qui correspond àla part des dépenses totales d’énergie dans le revenu du ménage, la précarité étant actée quand ce poste atteint 8 % ;
  • le ressenti du froid : un ménage est considéré en situation de précarité énergétique s’il déclare avoir souffert du froid pendant au moins 24 heures dans son logement au cours de l’hiver précédent en raison d’une mauvaise isolation, d’un équipement de chauffage défaillant, d’une limitation du chauffage en raison du coût ou d’une coupure d’énergie suite à un impayé.

Prendre contact avec votre fournisseur d’énergie

Si vous rencontrez des difficultés temporaires pour payer vos factures d’électricité et de gaz, n’attendez pas et prenez contact avec votre fournisseur d’énergie. Après avoir étudié votre situation, ce dernier pourra peut-être vous accorder un délai supplémentaire pour honorer le paiement de vos factures, voire mettre en place un échéancier pour les payer en plusieurs fois.

A lire aussi :Electricité : les heures creuses font perdre de l’argentSolliciter des aides financières

Différents dispositifs peuvent également vous venir en aide.

Le chèque énergie

Depuis 2018, un chèque énergie est distribué aux ménages aux revenus modestes afin de les aider à payer les dépenses d’énergie de leur logement (facture d’électricité et de gaz, travaux de rénovation énergétique, etc.). Près de 5,8 millions de foyers l’ont perçu l’année dernière. Son montant varie de 48 € à 277 € TTC. Si vous avez perçu en 2020 un chèque énergie et que vous ne l’avez pas encore utilisé, vous avez jusqu’au 31 mars 2021 pour le dépenser.

Pour la campagne 2021, le chèque énergie sera envoyé au printemps prochain. Pour savoir si vous y avez droit, vous pouvez utiliser notre simulateur :

Si vous êtes éligible, vous n’avez aucune démarche à réaliser. Le chèque est envoyé directement à votre domicile.

A noter 

Un arrêté doit prochainement paraître pour fixer les seuils des revenus fiscaux à prendre en compte pour l’attribution du chèque énergie en 2021.

Le Fonds de solidarité pour le logement (FSL)

Géré par les départements, le Fonds de solidarité pour le logement (FSL) peut peut-être vous aider à payer une facture d’énergie, d’eau ou de téléphone. Renseignez-vous auprès d’un travailleur social. Vous pouvez en rencontrer au centre communal d’action sociale de votre mairie ou dans un point conseil budget. Attention, les aides ne sont pas systématiques et leurs critères d’attribution peuvent varier d’un département à l’autre.

Les associations caritatives

Vous pouvez également vous rapprocher d’associations caritatives comme le Secours Catholique, la Croix Rouge française, le Secours populaire ou encore SOS Familles Emmaüs. Selon votre situation et leurs possibilités, elles pourront vous accorder une aide financière et/ou vous accompagner dans vos démarches.

La CAF, la MSA, votre caisse de retraite

Si vous êtes allocataire de la Caisse d’allocations familiales (CAF), de la Mutualité sociale agricole (MSA) ou êtes à la retraite, sollicitez-les. Elles pourront peut-être vous accorder une aide ponctuelle.

Que se passe-t-il en cas d’impayé ?

En cas d’impayé, votre fourniture d’énergie pourra être réduite ou suspendue. Notez que votre fournisseur d’énergie n’a pas le droit d’interrompre votre fourniture d’électricité ou de gaz pendant la trêve hivernale, qui se déroule du 1er novembre au 31 mars de l’année suivante. Il peut toutefois procéder à une réduction de la puissance de votre électricité, sauf si vous bénéficiez du chèque énergie.

 

Auteurs : Sarah Corbeel

Article publié le  15 janv. 2021

Source

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *