État de catastrophe naturelle à la Guadeloupe, à la Martinique, à Saint-Barthélemy et Saint-Martin

Vous êtes peut-être dans le cas, et cette information vous sera utile pour “convaincre votre assurance” du bien fondé de votre demande d’indemnisation …

Certaines communes de la Guadeloupe et de la Martinique et l’ensemble des collectivités de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin font l’objet d’une constatation d’état de catastrophe naturelle à la suite d’inondations par chocs mécaniques liés à l’action des vagues, de coulées de boue et/ou de vents cycloniques survenus du 18 au 19 septembre 2017. Un arrêté a été publié en ce sens au Journal officiel du 24 septembre 2017.

Dans le cas présent, les communes concernées sont :

  • en Guadeloupe (Abymes, Anse-Bertrand, Baie-Mahault, Baillif, Basse-Terre, Bouillante, Capesterre-Belle-Eau, Capesterre-de-Marie-Galante, Gourbeyre, Désirade, Deshaies, Grand-Bourg, Gosier, Goyave, Lamentin, Morne-à-l’Eau, Moule, Petit-Bourg, Petit-Canal, Pointe-à-Pitre, Pointe-Noire, Port-Louis, Saint-Claude, Saint-François, Saint-Louis, Sainte-Anne, Sainte-Rose, Terre-de-Bas, Terre-de-Haut, Trois-Rivières, Vieux-Fort, Vieux-Habitants) ;
  • en Martinique (Ajoupa-Bouillon, Anses-d’Arlet, Basse-Pointe, Carbet, Case-Pilote, Ducos, Fonds-Saint-Denis, Fort-de-France, Grand’Rivière, Gros-Morne, Lamentin, Lorrain, Marigot, Morne-Rouge, Prêcheur, Rivière-Pilote, Saint-Joseph, Saint-Pierre, Sainte-Luce, Sainte-Marie, Schœlcher, Trinité).
  • L’ensemble des collectivités de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin est également englobé par cet arrêté.
Publié le 26 septembre 2017 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre) service-public.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *