Avis d’imposition : gare aux bugs qui font augmenter le montant de l’impôt

Alors que les contribuables sont en train de recevoir leur avis d’imposition, le journal Le Parisien rapporte que des agents des impôts des centres de la région parisienne ont constaté des erreurs de l’administration fiscale dans certains envois.

« Les contribuables concernés avaient déclaré correctement l’ensemble de leurs revenus en ligne, explique au quotidien une fonctionnaire. Nous avons pu le vérifier ensemble. Mais au moment de recevoir leur avis d’imposition, certaines données sont passées à la trappe. Et le montant de leur impôtne correspondait donc pas à la réalité ».

Parmi les informations effacées : des crédits d’impôts, des revenus exceptionnels ou la demi-part d’un enfant né en 2017. « Il s’agit d’informations rajoutées par les contribuables, qui n’étaient pas indiquées sur la déclaration préremplie », précise un agent du fisc au Parisien.

Comment corriger son avis d’imposition ?

A ce jour, les incidents sont limités à la région parisienne mais mieux vaut procéder à une vérification minutieuse de son avis d’imposition. La première chose à regarder est le montant de l’impôt réclamé. Est-il le même que celui que vous annonçait le fisc une fois la déclaration de revenus remplie en ligne ?

Si ce n’est pas le cas, vérifiez s’il ne manque pas des données qui figuraient dans la déclaration de revenus. Pour les signaler au fisc, vous avez trois possibilités :

  • téléphoner au service qui gère votre dossier (les coordonnées figurent sur votre avis d’impôt) ;
  • envoyer un message sur votre messagerie sécurisée disponible dans votre espace personnel sur le site impots.gouv.fr ;
  • vous rendre directement dans le centre des impôts le plus proche de chez vous.

Si vous vous apercevez d’une erreur ou d’un oubli émanant de votre part, vous pouvez la corriger jusqu’au 18 décembre en suivant la procédure décrite dans notre article « Impôts 2018 : vous pouvez corriger votre déclaration en ligne jusqu’au 18 décembre »

Source

Sarah Corbeel

| Le 24/08/2018 à 10h38

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *